Catégorie : Actualité de la Fondation

Vulnérabilité : échec ou condition du social ?

Vulnérabilité : échec ou condition du social ?

Après avoir précisé ce que n’est pas la vulnérabilité dont il va parler (précarité des sans abri, fragilité des personnes âgées, tendreté des enfants), Jean-Philippe Pierron présente la vulnérabilité comme étant « au fondement de la relation de soin ».

Il propose « une approche critique qui en fasse un principe d’action » (« si l’identité est relationnelle, il faut prendre soin de la relation ») ou plutôt « une considération d’ordre anthropologique » : disposition à « se laisser affecter par l’autre, par l’incertitude de l’événement qu’est son existence et le monde… ».

C’est en fait le socle sur lequel se construit la relation de soin qui est « œuvre commune du soignant et du soigné ». Il existe « un fond de vulnérabilité commune qui est condition de la relation de soin » qui n’est ni paternalisme où « la puissance de l’un écrase la fragilité de l’autre », ni autonomie où les relations sont pensées en terme de contrat plutôt que de confiance.

« La vulnérabilité n’est pas l’obstacle à la responsabilité soignante ; elle en est la condition. »

Le texte de la conférence

Première éditon du prix FONDATION APRES-TOUT

Première éditon du prix FONDATION APRES-TOUT

Le prix FONDATION APRES-TOUT d’un montant de 500 euros s’adressait aux étudiants ayant validé le diplôme inter-universitaire par un examen écrit et un mémoire de fin d’année.

Il a été attribué sur les critères suivants :

  • la qualité de la recherche éthique du mémoire,
  • la dimension collective de la recherche
  • la valorisation du travail qui sera faite : publication d’un article dans une revue, présentation à un congrès…

Les lauréates de cette année sont :

  • Madame Sandrine GLATIGNY, médecin généraliste de l’unité d’hospitalisation d’oncologie à l’Institut Daniel Hollard de Grenoble, pour son mémoire traitant de la « Décision de Limitation et d’Arrêt des Thérapeutiques Actives (LATA) dans le cadre des arrêts cardio-respiratoires extra hospitaliers ».
  • Madame Florence DADER, infirmière dans un service de réanimation polyvalente adulte à Saint-Etienne, pour son mémoire intitulé : « Le soin à tout bruit ; questionnement éthique autour des nuisances sonores ».
  • Madame Virginie SAGOT-JARJANETTE, médecin praticien hospitalier dans le service de médecine polyvalente du centre hospitalier d’Issoire, pour sont mémoire intitulé : « Une décision collégiale est-elle le garant d’une décision éthique ? Expérience du Centre hospitalier d’Issoire ».
La Fondation Après-Tout à l’honneur

La Fondation Après-Tout à l’honneur

Dans son numéro 7 de novembre-décembre 2013, le magazine « Le Monde des Fondations et du Mécénat » honore les Fondations qui ont compté à Lyon et en Rhône-Alpes en 2013 par leur dynamisme et leurs actions. Parmi elles, la Fondation Après-Tout…

Une belle reconnaissance à l’action d’une Fondation qui a cinq années d’existence et a soutenu plus de cinquante projets.

Dossier spécial : les huit Fondations qui ont compté à Lyon et en Rhône-Alpes en 2013

« Discrètes par essence, elles n’en sont pas moins très présentes sur le champ des valeurs et de la société ! Les quelque 2.800 Fondations françaises font, œuvrent, améliorent, aident et concrétisent dans l’intérêt de tous.

Depuis quatorze mois, et sept numéros, la revue « le Monde des Fondations et du Mécénat » n’aura eu de cesse de mettre en avant ce travail remarquable et pour autant, nous semble-t-il, trop méconnu. A Paris comme ailleurs.

C’est pour cette raison que nous avons souhaité consacrer ce premier cahier spécial à Lyon et au Rhône-Alpes. En partant à la rencontre des Fondations de cette région, nous avons demandé à un jury indépendant, constitué de personnalités locales, d’établir une photographie de la situation sur l’année 2013.

Trois grands paramètres ont été pris en compte :

  • leur dynamisme en terme de nombre d’actions menées,
  • la part d’innovation de celles-ci
  • et leur degré d’ouverture vers la société civile.

Il n’est nullement question, ici, d’établir un classement mais bel et bien d’arrêter un « zoom » et sortir les huit Fondations qui, selon nos experts, ont le plus compté sur cette année.

Nous tenons à remercier chaleureusement Jeanine Paloulian, Xavier Delsol, Yves Espaignet et Florian Covelli, notre jury placé sous la présidence de Christine Kelly, pour ce travail remarquable où le sérieux du propos n’a eu d’égal que l’enthousiasme de son dessein ».

Pour découvrir ces 8 Fondations dont les Fondations Mérieux et APICIL, OL Fondation et la Fondation Après-Tout : http://www.lemondedesfondations.com…

A la rencontre du public

A la rencontre du public

Entourée du Comité exécutif, Marie-Antoinette Piens, présidente de la Fondation, retraça l’histoire de la Fondation Après-Tout, en rappela les orientations fondamentales, avant de présenter certaines actions et personnes soutenues en 2009/2010.

Le public put ensuite entendre les témoignages d’Arnaud Sourty, médecin en milieu pénitentiaire, Rémy Boussageon, médecin généraliste et philosophe, Nina Gabai, interne en psychiatrie, et de l’un des fondateurs du Café-Société-Santé.

La soirée se termina par un temps convivial.

La Fondation s’engage…

La Fondation s’engage…

Il s’agit en effet de celles de deux professionnels de santé qui ont choisi de dégager du temps pour se consacrer à des études de philosophie. Le premier, médecin libéral, recevra une bourse pour achever sa thèse de doctorat en philosophie. Le second, kinésithérapeute libéral, recevra une bourse pour suivre une deuxième année d’études en vue d’obtenir une licence de philosophie.

Faire un don

Pour soutenir la mission de la Fondation, chaque don est essentiel

Déposer un dossier

Professionnels au service de l’humain, déposez votre demande d'aide

Fondation de France

La Fondation Après-Tout est placée sous l'égide de la Fondation de France