Mois : octobre 2018

Octobre 2018 : 82.663 personnes sous écrou en France

Octobre 2018 : 82.663 personnes sous écrou en France

Au 1er octobre 2018, 81 884 personnes sont écrouées et parmi elles 70 714 sont détenues. Avec 550 personnes en plus en détention entre septembre et octobre 2018, il s’agit d’un effectif encore jamais atteint sur le nombre de personnes détenues : ce dernier a augmenté de façon beaucoup plus importante que les deux dernières années à la même période. Cette augmentation s’explique surtout par une forte hausse du nombre de personnes prévenues en détention.

Le nombre de personnes écrouées non détenues reste quant à lui relativement stable ce mois-ci, stabilité habituelle par rapport aux derniers mois d’octobre. Cette stabilité cache cependant une hausse du nombre de Placements sous surveillance électronique (10 627) avec en contrepartie importante baisse du nombre de personnes en placement extérieur non hébergés. Celui-ci descend jusqu’à 543, valeur qui n’avait pas été atteinte depuis octobre 2016.

Par rapport aux tendances du mois dernier, cette diminution des personnes en placement extérieur non hébergés s’ajoute au niveau extrêmement bas des placement edxtérieur hébergés observé le mois dernier et qui se perpétue ce mois-ci (273). Le nombre de libération sous contrainte retrouve quant à lui des valeurs habituelles en représentant 0,8% des condamnés écroués. Pour finir, la baisse du nombre de mineurs écroués entamée depuis trois mois prend fin ce mois-ci. Avec 835 mineurs écroués, on retrouve un niveau supérieur aux chiffres de 2017.

La densité carcérale, à 118%, reste stable sur l’ensemble des Directions Interrégionales et des établissements. Il n’empêche que si trois Directions Interrégionales ont vu ce mois-ci leur capacité opérationnelle augmenter, le nombre de personnes détenues a augmenté dans 9 d’entre elles. La densité carcérale varie ainsi selon le type d’établissement. Elle atteint 142 % dans les MA et QMA alors qu’elle est de 86% dans les autres établissements. Les situations sont aussi différentes selon les Directions Interrégionales : Marseille et Toulouse restent les plus touchées.

Pour avoir l’ensemble des données chiffrées, rendez-vous sur le site du Ministère de la Justice en cliquant ici.

La mesure mensuelle de l’incarcération au 1er octobre 2018 est accessible ici.

 

Dix ans déjà ! par Marie-Antoinette Piens

Dix ans déjà ! par Marie-Antoinette Piens

Ce fut une belle soirée d’anniversaire ! Ce 18 octobre 2018, nous fêtions les 10 ans de la Fondation Après-Tout. Plus de 80 personnes avaient répondu à notre invitation – nous étions, avec les membres du comité exécutif, plus de 90 et la salle de conférence était remplie. Nous avions choisi de fêter cet anniversaire au château de Montchat, une belle bâtisse dans ce quartier tranquille du 3ème arrondissement de Lyon.

Le président, Pierre Mouterde, a présenté, la philosophie et les objectifs de la fondation : soutenir des projets individuels ou collectifs portés par des professionnels des secteurs de la santé, du social, du judiciaire et du pénitentiaire dans la région Auvergne-Rhône-Alpes ; donner l’opportunité de se ressourcer pour ces professionnels qui ont besoin d’échanger sur leurs pratiques et les difficultés rencontrées ; produire de la pensée sur un thème qui nous tient à cœur, celui des vulnérabilités et de la responsabilité.

Les comptes présentés par Michel Arbault montrent une diminution des dons qui ne couvrent plus les aides apportées, ce qui est pour nous un point d’attention, avec des frais de fonctionnement faibles.

Monsieur Yves Minssieux, président du comité de Lyon – Fondation de France Est –nous a présenté la Fondation de France et les fondations sous égide, comme l’est la Fondation Après-Tout.

Alain Chalochet a ensuite fait le bilan des actions entreprises par la fondation depuis 1988 : 45 aides à la reconversion professionnelle, 48 formations individuelles, 10 associations soutenues une ou plusieurs fois, des conférences faites aux internes de médecine générale et des prix de mémoire pour le DIU d’éthique en santé organisé par l’Espace éthique régional. Ces aides ont surtout été apportées dans le domaine de la santé et du social, un effort est à faire dans les deux autres domaines. De nombreux dossiers ont dû être refusés car en dehors des critères de la Fondation (hors région Auvergne-Rhône-Alpes et hors objectifs de la fondation).

Six « porteurs de projets » ont ensuite pris la parole pour présenter leur projet, son déroulement et les suites pour chacun d’eux. Une grille avait été proposée permettant d’harmoniser ces présentations tout en maintenant leur singularité : 2 reconversions professionnelles (ergonome/santé au travail et aide-soignante), 2 formations (doctorat de philosophie de la santé et de neurosciences dans le domaine pénitentiaire), 2 associations (pour l’humanisation des soins et pour donner un nouvel élan au travail d’intérêt général). La fondation a été remerciée, non seulement pour l’aide financière apportée, indispensable pour que ces projets se réalisent, mais aussi pour l’accompagnement et la présence tout au long de la réalisation du projet. Ces présentations ont été très appréciées car elles donnaient une bonne idée de la diversité des projets soutenus par la fondation.

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Les 10 ans de la Fondation : quelques projets soutenus

Le travail continue, Pierre Mouterde a donné les orientations pour les dix prochaines années, en ce qui concerne la qualité des projets à soutenir, le ressourcement des professionnels porteurs de projets, avec au moins une rencontre par an, l’organisation d’une conférence annuelle sur des thèmes éthiques et philosophiques, l’attribution de prix de mémoire en éthique – pas seulement pour les internes de médecine générale, et la limitation des frais de fonctionnement. Ces défis ne pourront être relevés que si les donateurs en sont convaincus.

« Un défi à relever ensemble ! »

Faire un don

Pour soutenir la mission de la Fondation, chaque don est essentiel

Déposer un dossier

Professionnels au service de l’humain, déposez votre demande d'aide

Fondation de France

La Fondation Après-Tout est placée sous l'égide de la Fondation de France