Un médecin sur quatre renonce à soigner

Un médecin sur quatre renonce à soigner

« Un médecin sur quatre renonce à soigner » titre le journal La Croix dans son édition du 19 Juin 2015. Ce chiffre figure dans la nouvelle édition de l’Atlas de la démographie médicale en France publié par le Conseil national de l’ordre des médecins.

Chaque année, depuis 2009, 25% des médecins diplômés d’une faculté française ne s’inscrivent pas au tableau de l’Ordre et choisissent donc de ne pas avoir d’activité de soins.

Les données sur les activités de ces médecins ne sont pas toujours précisées. Certains vont dans l’industrie, d’autres dans le journalisme médical, d’autres encore vers des postes administratifs, dans la Sécurité Sociale ou les Agences Régionales de Santé.

Pour certains, cela pose la question du mode de sélection à l’entrée des études de médecine.

Faut-il ajouter au concours écrit de fin de première année un entretien visant à repérer celles et ceux qui ont de réelles aptitudes à exercer un métier de soignant – mais comment repérer cela chez des jeunes de 18 ans et ne peut-il y avoir des vocations de soignants qui n’apparaissaient pas lors de la sélection et qui vont se développer au cours des 9 ou 10 années de formation ?

Par ailleurs, parmi les nouveaux inscrits, on compte 24,1% de diplômés par une université hors de France qui eux-mêmes ont une activité de soins – dans 75% des cas comme salariés en établissement de santé.

Au total, c’est en fait le mode d’exercice en libéral qui diminue, passant de 47,6% des médecins en 2007 à 44,8% en 2015, la baisse étant particulièrement marquée en gynécologie (- 31,3% entre 2007 et 2015), en médecine générale ( – 10,1%) et en psychiatrie ( (- 6,8%).

On peut également lire quelques uns des chiffres suivants concernant la Région Rhône-Alpes.

Sur les 281.087 médecins inscrits à l’Ordre, 27.323 sont en Rhône-Alpes dont 9.880 dans le Rhône (soit 31% des effectifs de Rhône-Alpes). La densité médicale en Rhône-Alpes est de 306 médecins pour 100.000 habitants (moyenne nationale : 281,4).

Entre 2007 et 2015, 1.030 médecins ont quitté leur région pour exercer en Rhône-Alpes, dont 20,1% qui exerçaient auparavant en Ile-de-France.

Agés en moyenne de 50 ans, ces médecins sont équitablement répartis entre les hommes (50%) et les femmes (50%).

39,4% sont médecins généralistes et 60,6% sont des spécialistes médicaux (hors médecins généralistes) ou chirurgicaux.

61,2% des actifs réguliers exercent en secteur salarié et 38,8% en secteur libéral ou mixte.

C’est dans le Rhône que le pourcentage des salariés est le plus important : 67,7%.

Pour en savoir plus : www.demographie.medecin.fr

Faire un don

Pour soutenir la mission de la Fondation, chaque don est essentiel

Déposer un dossier

Professionnels au service de l’humain, déposez votre demande d'aide

Fondation de France

La Fondation Après-Tout est placée sous l'égide de la Fondation de France